Le télétravail n’a pas que du bon pour la santé

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement
D'après une synthèse réalisée par l'Organisation Internationale du travail et l'Eurofound sur la base de recherches menées dans 15 pays, le télétravail pourrait bien être contre-productif en termes de gains pour la santé. En théorie, cette forme moderne de travail qui permet d'éviter les trajets quotidiens domicile-bureau, de déjeuner chez soi, d'adapter son agenda à sa vie de famille et éventuellement de s'octroyer une petite sieste quotidienne offrirait de nombreux bienfaits : allongement de la durée du sommeil, gestion du stress, équilibre alimentaire et vie familiale préservée. Les entreprises y trouvent également leur intérêt en ce qui concerne la motivation et de la productivité du personnel, ainsi que le coût locatif des espaces de bureaux. Côté employé, les premières enquêtes sur le télétravail dévoilent cependant le revers de la médaille. Le rapport dresse le portrait des télétravailleurs les plus exposés aux répercussions négatives sur leur santé et leur bien-être. Il s'agit des salariés « hautement mobiles », autrement dit ceux qui sont amenés à travailler non pas seulement à domicile mais en des lieux varié...