Le taux de sevrage tabagique est similaire avec des cigarettes électroniques contenant de la nicotine ou un placebo

  • Lucchiari C & al.
  • Addict Behav
  • 30 nov. 2019

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les fumeurs inclus dans un programme de sevrage tabagique qui ont reçu des cigarettes électroniques contenant de la nicotine et des conseils ont fumé moins de cigarettes contenant du tabac, mais ils n’étaient pas plus susceptibles d’avoir arrêté de fumer après 6 mois que les fumeurs ayant reçu un placebo et des conseils, ou uniquement des conseils.
  • Le groupe cigarettes électroniques était plus susceptible de rapporter une toux sèche.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les études portant sur l’utilisation des cigarettes électroniques dans le cadre du sevrage tabagique ont produit des résultats contradictoires.

Protocole de l’étude

  • Un essai contrôlé randomisé a été mené en double aveugle.
  • 155 fumeurs inclus dans un programme de sevrage tabagique ont reçu des conseils et un kit de cigarette électronique contenant de la nicotine (n = 52) ou un kit de cigarette électronique sans nicotine (placebo ; n = 51) ou uniquement des conseils (groupe témoin ; n = 52).
  • Financement : Fondazione Umberto Veronesi.

Principaux résultats

  • Le groupe cigarettes électroniques avec nicotine a fumé moins de cigarettes contenant du tabac (moyenne : 11,007, contre 14,026 avec le placebo et 13,454 dans le groupe témoin ; P 
  • Le taux moyen de monoxyde de carbone expiré était plus faible dans le groupe cigarettes électroniques avec nicotine (12,01, contre 15,28 avec le placebo et 16,52 dans le groupe témoin ; P 
  • Le groupe cigarettes électroniques avec nicotine a obtenu le score de dépendance à la nicotine le plus bas au test de Fagerström (3,12, contre 4,32 avec le placebo et 3,59 dans le groupe témoin ; P 
  • Aucune différence significative n’a été observée entre les groupes au niveau de l’abstinence tabagique à six mois.
  • Le groupe nicotine présentait un taux plus élevé de toux sèche à 6 mois (13,9 %, contre 6,1 % avec le placebo et 8,54 % dans le groupe témoin).

Limites

  • Seules des personnes âgées de plus de 55 ans ont été incluses.