Le taux de mortalité liée au cancer continue à baisser aux États-Unis

  • CDC
  • 12 mars 2020

  • Par Pavankumar Kamat
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

Points clés

  • Dans l’ensemble, le taux de décès dus au cancer a diminué de 1,5 % par an en moyenne, entre 2001 et 2017. 
    • La baisse observée était plus rapide chez les hommes que chez les femmes (1,8 % contre 1,4 % par an).
    • Le mélanome et le cancer du poumon représentaient les baisses les plus importantes des taux de décès.
  • L’incidence globale du cancer a diminué de 0,6 % par an en moyenne, entre 2012 et 2016.
  • Le taux d’incidence est resté stable chez les hommes et a légèrement augmenté chez les femmes.
    • Chez les hommes, l’incidence est restée stable chez les individus d’origine ethnique blanche, mais elle a diminué chez les individus d’origine ethnique noire, asiatique/des îles du Pacifique, amérindienne et hispanique.
    • Chez les femmes, l’incidence a augmenté dans tous les groupes d’origine ethnique.
  • Le taux de mortalité liée au cancer a chuté en moyenne de 1,4 % et 1,0 % par an chez les enfants de 0–14 ans et les patients de 15–39 ans, respectivement.
  • Cancers les plus fréquents : 
    • Chez les enfants plus jeunes : la leucémie, le lymphome et les cancers du cerveau et du système nerveux.
    • Chez les adolescents et les jeunes adultes : le cancer du sein féminin.
  • Le taux de mortalité cible pour les quatre cancers les plus fréquents (du poumon, de la prostate, du sein et colorectal) et pour les cancers tous sites confondus a été atteint.
  • L’objectif d’une baisse du taux de tabagisme à 12 % et l’objectif d’une réduction de la proportion d’adultes en situation d’obésité à 30,5 % n’ont pas été atteints.
  • Les objectifs en termes de dépistage de 81,1 % pour le cancer du sein et de 70,5 % pour le cancer colorectal n’ont été atteints dans aucun des groupes, sauf chez les personnes titulaires de diplômes de l’enseignement supérieur.