Le taux de complications est plus élevé dans le cas d’une sortie de l’hôpital le jour même après une chirurgie de remplacement articulaire


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une étude ayant examiné la sécurité d’une sortie de l’hôpital le jour même après une arthroplastie totale du genou (ATG) ou une arthroplastie totale de la hanche (ATH) a révélé que cette pratique est associée à une probabilité plus élevée de complications cardiaques/pulmonaires, par rapport à un séjour à l’hôpital d’un jour. 

L’étude observationnelle et populationnelle a inclus 226 481 patients ayant fait l’objet d’une ATG et 140 557 patients ayant fait l’objet d’une ATH, dont la chirurgie s’était déroulée entre 2011 et 2017. Les chercheurs ont comparé les taux et les risques de complications et de réhospitalisation à 30 jours chez les patients étant sortis de l’hôpital le jour de la chirurgie (durée du séjour à l’hôpital [DSH] de 0, DSH 0) à ceux ayant une DSH de 1 jour (DSH 1) et à ceux d’un groupe de patients ayant fait l’objet de la pratique standard avec une DSH de 2–3 jours (groupe de référence). 

L’étude n’a trouvé aucune différence statistiquement significative concernant les réhospitalisations non planifiées entre le groupe DSH 0 et le groupe DSH 1, chez les patients ayant fait l’objet d’une ATG ou d’une ATH. Cependant, le groupe DSH 0 a montré une probabilité plus élevée de complications cardiaques/pulmonaires, que ce soit après une ATG (rapport de cotes [RC] : 1,95 ; IC à 95 % : 1,20–3,16) ou une ATH (RC : 1,96 ; IC à 95 % : 1,05–3,64), par rapport au groupe DSH 1. Les patients ayant fait l’objet d’une ATG dans le groupe DSH 0 ont également présenté une probabilité plus élevée de complications majeures que les patients du groupe DSH 1. 

Selon les auteurs, qui ont présenté les résultats dans la revue BMJ Open, la tendance à un accroissement des sorties de l’hôpital le jour même de la chirurgie après une ATG et une ATH doit être abordée avec prudence.