Le taux de cancer colorectal post-coloscopie est plus important dans les centres non affiliés au NHS

  • BMJ

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le taux de cancer colorectal post-coloscopie (CCRPC) a diminué au fil du temps, mais il est resté plus bas chez les prestataires du programme de dépistage du cancer de l’intestin (PDCI) affiliés au système national britannique de santé (National Health Service, NHS) que chez les prestataires non affiliés au NHS.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les disparités importantes observées au niveau du taux de CCRPC suggèrent que des initiatives d’amélioration de la qualité sont nécessaires.

Protocole de l’étude

  • Une étude de cohorte populationnelle du NHS en Angleterre (2005–2013 ; 126 152 coloscopies chez 121 402 personnes) a été menée.
  • Financement : Fonds Bobby Moore (Bobby Moore Fund) ; Centre de recherche sur le cancer du Royaume-Uni (Cancer Research UK) ; Centre de recherche sur le cancer du Yorkshire (Yorkshire Cancer Research) ; Association britannique pour la maladie de Crohn et la colite (Crohn’s & Colitis UK).

Principaux résultats

  • Le taux global de CCRPC à 3 ans était de 7,4 %.
  • Le taux de CCRPC à 3 ans est passé de 9,0 % en 2005 à 6,5 % en 2013 (P 
  • Le PDCI du NHS était associé à un taux de CCRPC plus faible, comparativement aux prestataires non affiliés au NHS (3,6 % contre 9,3 %).
  • Chez les personnes atteintes d’une maladie inflammatoire chronique de l’intestin, le taux de CCRPC à 3 ans n’a pas évolué de manière significative entre 2005 et 2013 (de 38,3 % à 35,5 % ; P = 0,24).
  • Le taux de CCRPC à 3 ans a eu tendance à augmenter dans le cadre du PDCI (de 2,7 % à 3,6 % ; P = 0,06).

Limites

  • Les données ont été recueillies à partir de codes cliniques et peuvent être soumises à un biais de constatation.