Le tamoxifène à faible dose réduit de moitié la récidive de la néoplasie intraépithéliale mammaire

  • DeCensi A & al.
  • J Clin Oncol
  • 11 avr. 2019

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le tamoxifène à faible dose (5 mg/jour pendant 3 ans) réduit de moitié la récidive de la néoplasie intraépithéliale mammaire à récepteurs hormonaux (Hormone Receptors, HR) positifs, avec une toxicité limitée.

Pourquoi est-ce important ?

  • Le tamoxifène à faible dose constitue une nouvelle alternative thérapeutique dans le cadre de la néoplasie intraépithéliale mammaire, une pathologie qui multiplie par 5 à 10 le risque de cancer du sein invasif.

Protocole de l’étude

  • Un essai contrôlé randomisé (ECR), multicentrique et en double aveugle, a porté sur le tamoxifène à faible dose (n = 253), comparativement à un placebo (n = 247), chez des femmes ayant fait l’objet d’une chirurgie pour une néoplasie intraépithéliale mammaire, y compris une hyperplasie atypique canalaire et un carcinome lobulaire ou canalaire in situ (CLIS/CCIS).
  • Le critère d’évaluation principal était le nombre d’événements néoplasiques (cancer du sein invasif ou CCIS).
  • Financement : ministère italien de la Santé ; autres.

Principaux résultats

  • La durée de suivi médiane était de 5,1 ans.
  • Le tamoxifène à faible dose a permis d’obtenir une réduction de 52 % du nombre d’événements néoplasiques, comparativement au placebo (11,6 contre 23,9/1 000 personnes-années ; RR : 0,48 ; P = 0,02).
  • Le tamoxifène à faible dose a permis d’obtenir une réduction de 75 % du nombre d’événements néoplasiques dans le sein controlatéral, comparativement au placebo (RR : 0,25 ; P = 0,02).
  • Aucune différence n’a été observée entre les groupes en termes de résultats rapportés par les patientes, à l’exception d’une légère augmentation de la fréquence des bouffées de chaleur quotidiennes avec le tamoxifène à faible dose, comparativement au placebo (P = 0,02).
  • Le tamoxifène à faible dose était associé à une réduction du nombre d’événements indésirables graves ; les événements survenus comprenaient une thrombose veineuse profonde et un cancer de l’endomètre de stade I.

Limites

  • Nombre d’événements mammaires moins important que prévu.