Le statut des anticorps prédit la survenue de métastases dans le cadre du cancer de la thyroïde et de la thyroïdite d’Hashimoto

  • Wen X & al.
  • Ann Surg Oncol
  • 1 avr. 2019

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le statut des anticorps anti-thyroperoxydase (anti-TPO) et anti-thyroglobuline (anti-Tg) est associé à un risque accru de métastases des ganglions lymphatiques centraux (MGLC) chez les patients atteints d’un carcinome papillaire de la thyroïde (CPT) et d’une thyroïdite d’Hashimoto (TH).

Pourquoi est-ce important ?

  • Les interactions entre le CPT et la TH, ainsi que le rôle pronostique du statut des anticorps antithyroïdiens, sont des sujets controversés.

Principaux résultats

  • Les facteurs suivants étaient associés à la survenue de MGLC à l’analyse multivariée :
    • le sexe masculin (RC : 3,269 ; P = 0,017) ;
    • la taille de la tumeur (RC : 5,880 et P = 0,002 pour une tumeur de plus de 2 cm ; RC : 6,947 et P 
    • le statut positif uniquement pour les anticorps anti-Tg (RC : 6,024 ; P = 0,001), le statut double négatif pour les anticorps anti-TPO/anti-Tg (RC : 3,791 ; P = 0,009) et statut double positif pour les anticorps anti-TPO/anti-Tg (RC : 4,047 ; P = 0,005 ; comparativement au statut positif uniquement pour les anticorps anti-TPO pour tous).
  • Un score de risque établi à partir du sexe, de la taille de la tumeur et du statut des anticorps s’est avéré avoir une sensibilité de 55,7 %, une spécificité de 84,4 %, une valeur prédictive positive de 74,4 %, une valeur prédictive négative de 70 % et une précision de 70,18 % dans le cadre de la prédiction des MGLC.

Protocole de l’étude

  • 346 patients atteints d’un CPT et d’une TH (90 dans une cohorte de validation et 256 dans une cohorte de formation), qui ont fait l’objet d’une thyroïdectomie et d’une dissection des ganglions lymphatiques centraux ipsilatéraux, ont été inclus.
  • Financement : Fondation nationale des sciences naturelles de Chine.

Limites

  • Étude rétrospective.
  • Le statut des mutations de BRAF et TERT n’a pas été analysé.