Le ski est-il un sport à risque de rougeole ?


  • Fanny Le Brun
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

A retenir :

  • Les cas de rougeole déclarés en Auvergne-Rhône-Alpes augmentent depuis le début de l’année 2019, avec notamment 24 cas dans la station de ski de Val Thorens
  • La rougeole est une maladie très contagieuse pouvant avoir de graves conséquences, la seule protection efficace étant la vaccination
  • Avant de partir aux sports d’hiver, il est conseillé de vérifier la vaccination de ses enfants et sa propre vaccination
  • En cas de contact avec un cas de rougeole, une vaccination réalisée dans les 72 heures peut éviter la survenue de la maladie

 

L’Agence régionale de santé (ARS) signale que les cas de rougeole déclarés en Auvergne-Rhône-Alpes augmentent depuis le début de l’année 2019. Notamment, 24 cas de rougeole ont été déclarés depuis fin janvier dans la station de ski de Val Thorens en Savoie. Les professionnels de santé de la station ont été avertis et l’ARS invite toute personne à vérifier la vaccination de ses enfants et sa propre vaccination si elle n’a jamais eu la rougeole, afin de se faire vacciner le cas échéant.

Cette période de vacances d’hiver où beaucoup de skieurs se rendent dans les stations de la région Auvergne-Rhône-Alpes est sûrement l’occasion de faire le point sur la vaccination de vos patients contre la rougeole. En effet, cette recrudescence de la rougeole dans la région témoigne d’une circulation de plus en plus importante du virus en raison d’une couverture vaccinale insuffisante à l’échelle nationale, alors que la rougeole est une maladie très contagieuse pouvant avoir de graves conséquences, voire entraîner le décès.

 

Comment l’éviter ?

La rougeole se transmet très facilement par l’air (postillons, toux, éternuements) et est très contagieuse : un malade peut contaminer jusqu’à 20 personnes. Il n'existe pas de traitement spécifique : la vaccination est donc le seul moyen efficace de se protéger, sachant que 2 doses sont nécessaires.

 

Qui doit-être vacciné ?

La vaccination contre la rougeole est désormais obligatoire pour tous les enfants nés depuis le 1er janvier 2018. Elle est également recommandée pour toutes les personnes nées en 1980 ou après. Concernant les personnes nées avant 1980, il est fort probable qu’elles aient déjà eu la rougeole et sont donc protégées. En cas de doute sur ses antécédents de rougeole, son statut vaccinal ou si une seule dose de vaccin a été faite, il est conseillé de consulter son médecin.

 

Que faire en cas d’exposition ?

Une personne malade de la rougeole peut la transmettre dès les premiers symptômes et jusqu’à 5 jours après le début de l’éruption. Une éviction professionnelle, scolaire ou de tout lieu de garde collectif (crèche…) doit être systématique pendant cette période où le patient est contagieux.

Si une personne non ou incomplètement vaccinée a été en contact avec un malade, elle doit  consulter rapidement un médecin car une vaccination réalisée dans les 72 heures qui suivent le contact avec un cas peut éviter la survenue de la maladie. Elle reste indiquée même si ce délai est dépassé.

En cas de suspicion de rougeole, il est conseillé de rester à son domicile et d’informer le médecin avant la consultation pour mettre en place des mesures adaptées, notamment dans la salle d’attente.