Le rituximab s’avère très prometteur dans le cadre du traitement de la panniculite lupique d’apparition infantile réfractaire

  • JAMA Dermatol

  • Par Emily Willingham, PhD
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le rituximab s’avère prometteur dans une petite série de cas d’enfants atteints d’une panniculite lupique (PL) d’apparition infantile réfractaire.

Pourquoi est-ce important ?

  • La PL est une affection défigurante, mais des études de grande envergure portant sur des traitements spécifiques seraient difficiles à mener en raison de sa rareté.

Principaux résultats

  • Les patients incluaient 3 hommes (dont 2 frères) et 1 femme, âgés respectivement de 18, 22, 7 et 8 ans.
  • Les quatre patients ont présenté une réponse « rapide et durable » au traitement par rituximab.
  • Le seul événement indésirable a été une réaction mineure à la perfusion chez un patient.

Protocole de l’étude

  • Il s’agit d’une série de cas rétrospective et observationnelle dans une seule clinique de soins tertiaires.
  • Les critères d’évaluation étaient une diminution du nombre de nodules rouges et sensibles au toucher et de leur taille (à la palpation ou visuellement), une réduction de l’atrophie faciale et la tolérabilité.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Limites

  • Il s’agit d’une petite série de cas dans un seul établissement.