Le risque de récidive d’un AVC est près de cinq fois plus élevé chez les patients présentant une dysplasie focale du bulbe carotidien

  • Guglielmi V & al.
  • JAMA Neurol

  • Univadis
  • Clinical Summary
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patients victimes d’un accident vasculaire cérébral (AVC) dû à l’occlusion d’un gros vaisseau qui présentent une dysplasie focale du bulbe carotidien ipsilatérale et qui reçoivent uniquement un traitement médical ont un risque près de cinq fois plus élevé de subir un AVC récidivant que leurs pairs sans dysplasie focale du bulbe carotidien qui ont reçu un traitement endovasculaire.

Pourquoi est-ce important ?

  • La prise en charge médicale seule pourrait ne pas suffire chez les patients présentant une dysplasie focale du bulbe carotidien.

Principaux résultats

  • 28 patients (93 %) dans le groupe de la dysplasie focale du bulbe carotidien ont fait l’objet d’une prise en charge médicale :
    • 23 par un traitement antiplaquettaire ;
    • 5 par un traitement anticoagulant.
  • Pendant le suivi de 2 ans, le groupe présentant une dysplasie focale du bulbe carotidien, par rapport à celui n’en présentant pas, était plus susceptible de subir un AVC récidivant :
    • Incidence de 17 %, contre 3 %.
    • Rapport de risque corrigé (RRc) de 4,9 (IC à 95 % : 1,4–18,1).
  • Le délai médian avant l’AVC récidivant était de :
    • six mois dans le groupe présentant une dysplasie focale du bulbe carotidien ;
    • un mois dans le groupe sans dysplasie focale du bulbe carotidien.

Méthodologie

  • Une étude de cohorte néerlandaise a utilisé les données de l’essai MR CLEAN et du registre MR CLEAN.
  • Un échantillon a été constitué à partir de 3 439 adultes consécutifs (âge médian : 72 ans) ayant subi un AVC dû à l’occlusion d’un gros vaisseau de la circulation antérieure et ayant fait l’objet d’une angiographie par tomodensitométrie (TDM) du bulbe carotidien :
    • 30 adultes présentaient une dysplasie focale du bulbe carotidien ipsilatérale à l’AVC de référence.
    • 168 adultes sans dysplasie focale du bulbe carotidien ont été affectés de manière aléatoire à un traitement endovasculaire.
  • Critère d’évaluation principal : le risque sur deux ans d’AVC récidivant.
  • Financement : Centre médical de l’Université Érasme (Erasmus University MC) ; autres.

Limites

  • Absence de suivi sur deux ans pour l’ensemble des patients de la cohorte principale.
  • Aucune standardisation de la prévention secondaire.
  • Nombre limité de patients présentant une dysplasie focale du bulbe carotidien.