Le risque de démence est similaire avec l’anesthésie générale et l’anesthésie régionale pour une chirurgie élective

  • Velkers C & al.
  • J Am Geriatr Soc
  • 6 oct. 2020

  • Par Susan London
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les adultes plus âgés appariés faisant l’objet d’interventions chirurgicales électives courantes présentaient un risque de démence à cinq ans similaire, qu’ils aient fait l’objet d’une anesthésie générale ou d’une anesthésie régionale.

Pourquoi est-ce important ?

  • Il existe un manque de traitements efficaces pour la démence.

Principaux résultats

  • Comparaison entre le risque de démence avec l’anesthésie générale et l’anesthésie régionale :
    • Risque plus faible dans la cohorte non appariée (rapport de risque [RR] : 0,82 ; IC à 95 % : 0,75–0,90).
    • Risque similaire dans la cohorte appariée (RR : 1,0 ; IC à 95 % : 0,8–1,2).
  • Les résultats de la cohorte appariée étaient les mêmes dans les différents groupes d’âge, chez les hommes comme chez les femmes.
  • Les différences étaient significatives pour deux interventions chirurgicales dans la cohorte appariée :
    • Remise en place d’une hernie inguinale (RR : 0,8 ; IC à 95 % : 0,7–0,9).
    • Hystérectomie (RR : 1,6 ; IC à 95 % : 1,2–2,3).
  • Les résultats de la cohorte appariée ont perduré dans les analyses de sensibilité ayant exclus les patients :
    • qui avaient reçu un diagnostic de démence sous 90 jours ;
    • qui étaient décédés sous 90 jours.

Méthodologie

  • Une étude de cohorte rétrospective basée sur la population canadienne a été menée auprès d’adultes non institutionnalisés sans démence, âgés de 66 ans ou plus et faisant l’objet de 5 interventions chirurgicales électives :
    • un remplacement d’une hanche,
    • un remplacement d’un genou,
    • une chirurgie réparatrice d’une hernie inguinale,
    • une prostatectomie, et
    • une hystérectomie.
  • Cohortes analytiques :
    • 41 676 patients non appariés (âge moyen : 73,6 ans).
    • 14 998 patients appariés (âge moyen : 74,3 ans).
  • Critère d’évaluation principal : la démence durant les cinq ans de suivi.
  • Financement : Institut des services d’évaluation clinique ; ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario.

Limites

  • Possibilité de facteurs de confusion résiduels ou non mesurés.
  • Le caractère généralisable des résultats est inconnu.
  • Les études portaient uniquement sur des chirurgies électives.
  • Manque d’informations détaillées sur la fonction cognitive avant la chirurgie.