Le régime méditerranéen pourrait réduire le risque de fragilité

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Les recherches antérieures ont décrit qu’il existe une multitude de bénéfices liés au fait de suivre un régime méditerranéen, notamment une incidence plus faible de maladies cardiovasculaires et de certains types de cancers. De nouveaux résultats suggèrent que le régime alimentaire en question, qui est basé sur des habitudes alimentaires typiques de la Grèce et de l’Italie du Sud dans les années 1960, pourrait également protéger les adultes âgés contre le fait de devenir fragile.

Des chercheurs ont analysé les données probantes provenant d’études examinant les associations entre l’observance d’un régime méditerranéen et le développement de la fragilité chez les personnes âgées. L’analyse a inclus 5 789 personnes dans quatre études en France, en Espagne, en Italie et en Chine, et a montré qu’une meilleure observance du régime méditerranéen était associée à un risque de nouveau cas de fragilité significativement plus faible qu’une moins bonne observance.

Les investigateurs ont déclaré que le régime méditerranéen pourrait aider les personnes âgées à maintenir leur force musculaire, leur activité, leur poids et leurs niveaux d’énergie. « Notre étude confirme le corpus croissant de données probantes indiquant les bénéfices potentiels sur la santé du régime méditerranéen, qui aide peut-être en l’occurrence les personnes âgées à rester en bonne santé en vieillissant », a indiqué l’auteur, le Dr Gotaro Kojima. Les auteurs ont toutefois précisé que des études de plus grande envergure sont à présent nécessaires pour confirmer les résultats.

La recherche est présentée dans la revue Journal of the American Geriatrics Society