Le reflux gastro-œsophagien est lié au trouble temporo-mandibulaire


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les résultats d’une nouvelle étude de plus de 3 000 personnes suggèrent que le reflux gastro-œsophagien (RGO) est lié au trouble temporo-mandibulaire (TTM), des chercheurs ayant avancé que la somatisation, l’anxiété et un sommeil fragilisé médient cette association.

Les chercheurs ont examiné les données portant sur 1 522 patients adultes atteints d’un TTM chronique et 1 522 témoins appariés venus consulter pour d’autres maladies dentaires dans deux hôpitaux en Chine. Au total, 132 participants atteints d’un TTM et 61 témoins se sont avérés présenter un RGO.

Les chercheurs ont découvert que le RGO était un facteur de risque significatif de TTM (rapport de cotes [RC] : 2,74 ; IC à 95 % : 1,88–3,98). Les participants ayant des antécédents de RGO de plus longue durée présentaient un risque plus élevé de TTM que ceux ayant des antécédents de plus courte durée. La somatisation, l’anxiété et un sommeil fragilisé ont respectivement médié à hauteur de 14 %, 11 % et 10 % l’association entre le TTM et le RGO. 

Les auteurs, qui ont présenté les résultats dans la revue CMAJ, ont déclaré que les médecins doivent avoir conscience de cette association et envisager des programmes de prise en charge multidisciplinaires pour aider les patients atteints d’un TTM douloureux chronique. « Il se pourrait que les patients présentant des symptômes de reflux et de TTM de nature chronique soient sous-diagnostiqués, ce qui entraîne un retard dans l’administration d’un traitement efficace et une durée d’évolution de la maladie plus importante », ont-ils ajouté.