Le rapport annuel mondial sur la vaccination de l’OMS montre de nombreux progrès, mais aussi des menaces émergentes

  • Strategic Advisory Group of Experts on Immunization. World Health Organization
  • Strategic Advisory Group of Experts on Immunization. World Health Organization
  • 7 nov. 2018

  • de Priscilla Lynch
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

De nombreux progrès ont été réalisés concernant les objectifs de vaccination à l’échelle mondiale, mais des obstacles majeurs menacent les progrès réalisés à ce jour, selon le rapport des données de 2017 du Groupe stratégique consultatif d’experts (Strategic Advisory Group of Experts, SAGE) sur la vaccination de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Les principaux résultats du Rapport d’évaluation 2018 du plan d’action mondial pour les vaccins comprennent les suivants :

  • Plus de 116 millions d’enfants ont été vaccinés contre des maladies majeures.
  • Trois pays supplémentaires ont rapporté avoir éliminé le tétanos néonatal et maternel, dont Haïti, ce qui fait des Amériques la troisième Région de l’OMS à être parvenue à l’élimination de la maladie.
  • La Région de la Méditerranée orientale de l’OMS a maintenu sa couverture vaccinale à plus de 80 % pour les vaccins de base, malgré le fait que 8 pays soient actuellement affectés par des crises humanitaires.
  • Les dépenses publiques en matière de vaccination dans la Région africaine de l’OMS ont augmenté de 130 % de 2010 à 2017.
  • La Région du Pacifique occidental de l’OMS a connu sa plus faible incidence de rougeole jamais observée et pour la première fois, l’élimination de la rubéole a été vérifiée dans deux pays.
  • L’élimination de la rougeole est gravement menacée, de nombreuses flambées s’étant produites l’année dernière. La maladie est à nouveau endémique dans l’ensemble des régions de l’OMS.
  • Depuis 2014, le nombre de pays ayant rapporté des hésitations vis-à-vis de la vaccination a régulièrement augmenté pour atteindre un taux de 83 % en 2017.

Le rapport intervient à un moment crucial où la communauté mondiale de la vaccination entreprend de définir une nouvelle stratégie de vaccination pour la période post-2020.