Le projet de création de l’Académie de l’OMS progresse


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le président français, Emmanuel Macron, et le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), ont signé une déclaration d’intention en vue de la création de la nouvelle Académie de l’OMS en France pour « révolutionner l’enseignement continu tout au long de la vie dans le domaine de la santé ».

La nouvelle Académie ambitionne de dispenser des formations innovantes à des millions de personnes grâce à une plateforme d’apprentissage numérique de pointe sur un campus installé dans la ville de Lyon, laquelle sera « intégrée aux six régions de l’OMS », a déclaré l’organisation.

Cette nouvelle structure sera dotée d’environnements d’apprentissage de haute technologie, d’un centre de simulation d’urgences sanitaires de niveau mondial et d’espaces de collaboration pour la co-conception, la recherche et l’innovation.

Selon l’OMS, l’Académie réunira des compétences dans les domaines des sciences de l’éducation pour adultes et des sciences comportementales. Elle sera dotée de technologies pédagogiques de pointe comme l’intelligence artificielle et la réalité virtuelle, elle appliquera les normes de l’OMS et elle disposera de données afin de dispenser un enseignement multilingue accrédité, adapté et à fort impact pour répondre à des besoins différents. 

Concernant son mode d’organisation, l’Académie sera gérée en tant que Division interne de l’OMS, et l’organisation indique qu’elle assurera une coordination et une collaboration solides avec tous les États membres de l’OMS. 

L’objectif global de cette nouvelle structure est de répondre aux besoins d’apprentissage et de perfectionnement du personnel de l’OMS et des acteurs intéressés pour progresser vers l’objectif du « triple milliard » de l’OMS.