Le premier décès lié à la mystérieuse maladie pulmonaire identifiée chez des utilisateurs de cigarettes électroniques a été signalé


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les autorités des États-Unis ont déclaré poursuivre l’enquête sur la flambée d’une mystérieuse maladie pulmonaire, qui a été identifiée chez des utilisateurs de cigarettes électroniques. Le vendredi 23 août 2019, des représentants des autorités ont confirmé le premier décès lié à la flambée chez un adulte ayant été hospitalisé en raison de la maladie inexpliquée. 

Entre le 28 juin et le 20 août, 193 cas potentiels, mais non confirmés, de la mystérieuse maladie ont été signalés. Selon les autorités, dans de nombreux cas, les patients ont rapporté une apparition progressive de symptômes, notamment des difficultés respiratoires, un essoufflement et/ou une douleur thoracique avant l’hospitalisation. 

Jusqu’à présent, les autorités ont indiqué que les données probantes ne suggèrent pas une maladie infectieuse comme cause principale de la maladie. Bien que la cause n’ait pas été identifiée, il a été précisé que tous les cas signalés ont comme point commun d’être des utilisateurs de produits liés aux cigarettes électroniques ou au « vapotage ». Par ailleurs, certains des patients ont reconnu avoir récemment utilisé des produits contenant du tétrahydrocannabinol (THC). Cependant, « aucun produit spécifique n’a été identifié chez l’ensemble des cas, et aucun produit n’a non plus été associé de manière concluante aux maladies ». 

Les autorités ont également indiqué qu’en dépit de la similarité apparente des cas, « il n’est pas clairement établi si ces cas ont une cause commune ou s’il s’agit de maladies différentes avec des présentations similaires ».