Le premier cas de transmission de la dengue par voie sexuelle a été confirmé


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (European Centre for Disease Prevention and Control, ECDC) s’apprête à lancer une évaluation rapide des risques à la suite de signalements du premier cas confirmé de transmission de la dengue par voie sexuelle.

Le 7 novembre, les médias espagnols ont rapporté deux cas confirmés de dengue chez des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH), à Madrid. Le cas le plus récemment signalé concernait un homme n’ayant pas voyagé en dehors de l’Espagne. Après confirmation de ce cas, le partenaire du patient, qui présentait des symptômes similaires, a également fait l’objet d’un dépistage et a été confirmé positif à la dengue. Le patient s’était récemment rendu à Cuba et en République dominicaine.

Le séquençage génétique a confirmé que la souche du virus impliqué dans les deux cas est identique. D’autres investigations ont montré que le virus est également similaire aux virus de la dengue en circulation à Cuba.

« En l’absence de données venant étayer une transmission vectorielle ou d’autres voies connues d’exposition à l’infection à la dengue, nous considérons que le cas autochtone a été, selon toute vraisemblance, infecté par transmission sexuelle », a déclaré l’ECDC dans son dernier Rapport sur les menaces liées aux maladies transmissibles (Communicable Disease Threats Report).

L’ECDC a déclaré ne pas avoir connaissance d’un signalement antérieur de cas de transmission sexuelle de la dengue parmi des HSH. Toutefois, un article scientifique avait auparavant décrit un cas probable de transmission sexuelle femme-homme.