Le premier bébé à lignée germinale éditée a fait l’objet d’une mauvaise éthique et d’une mauvaise science


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Des experts ont fortement critiqué le premier cas rapporté d’édition de la lignée germinale chez l’être humain et ont affirmé qu’il est peu probable que cette intervention apporte la protection escomptée. 

L’année dernière, Jiankui He avait présenté un projet d’édition des gènes, qui aurait conduit selon ses dires à la naissance de deux nourrissons présentant des mutations artificielles du récepteur à C-C chimiokine de type 5 (C-C chemokine receptor type 5, CCR5). 

Toutefois, dans un commentaire publié dans la revue PLOS Biology, Haoyi Wang, de l’Institut de zoologie de l’Académie chinoise des sciences (ACS), et Hui Yang, des Instituts de neuroscience de l’ACS, ont affirmé que la recherche avait révélé « non seulement une absence troublante d’éthique médicale de base, mais également une méconnaissance de la génétique et de l’édition des gènes ». 

Les auteurs affirment que le projet a été mal conçu à plusieurs niveaux, soulignant que l’édition des gènes dans des embryons est « complètement inutile » pour prévenir la transmission du VIH au fœtus. Ils ont également précisé que, même si une mutation naturelle de CCR5 est associée à une certaine résistance aux infections chez les populations européennes, la mutation ne bloque pas l’ensemble des souches du VIH, et ses effets potentiels sur la santé au sein des populations chinoises n’ont pas été étudiés. 

Les données de l’étude disponibles étant insuffisantes, les auteurs ont recommandé que les autorités examinent le cas et publient les données pour l’ensemble de la communauté scientifique, et que des « lois claires et strictes » soient introduites pour réglementer les futures expérimentations portant sur l’édition de la lignée germinale humaine.