Le Pasteurdon, quatre jours pour faire avancer la recherche


  • PR Editions Revue de presse
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

La 11e édition du Pasteurdon, sorte de Téléthon de l'Institut Pasteur, se tient du jeudi 12 au dimanche 15 octobre afin de faire avancer la recherche. Les dons recueillis permettront de financer plusieurs études. L'une contre l'autisme, par l'équipe de Thomas Bourgeron, responsable de l'unité de Génétique humaine et fonctions cognitives. "Il faut comprendre comment les gènes associés à la maladie agissent afin de les moduler et de trouver des médicaments pour réduire les troubles", explique-t-il au Parisien. Plusieurs pistes thérapeutiques sont dans le viseur des chercheurs pour le développement de traitements. "Il y a différentes formes d'autisme. Certaines sont une maladie, car elles sont associées à de l'épilepsie ou à des déficiences graves. Le développement de médicaments est très important. Pour d'autres formes, il faudra aussi que la société fasse preuve de tolérance et apprenne à vivre avec sa diversité neurologique". D'autres travaux prometteurs menés par l'Institut Pasteur nécessitent de lourds investissements, comme la lutte contre les cancers d'origine infectieuse, les maladies vectorielles, le sida ou encore les maladies neurodégénératives. Dans ce domaine, Chiara Zurzolo et son équipe ont récemment découvert un mécanisme grâce auquel la maladie de Parkinson se diffuse dans le cerveau. Pour poursuivre ses travaux, son département cherche à acquérir un microscope à fluorescence d'une valeur de 350.000 €, note Le Figaro.