Le nombre de lits psychiatriques disponibles a baissé de près de 10 % en 10 ans


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les nouvelles données d’Eurostat, l’Office statistique de l’Union européenne (UE), mettent en évidence une variation significative du nombre de lits psychiatriques disponibles au sein des différents pays en Europe. 

Les données montrent qu’en 2017, 69 lits d’hôpital étaient destinés aux soins psychiatriques pour 100 000 habitants dans l’UE, ce qui équivaut à 14 % de tous les lits d’hôpital. Ce chiffre représente une diminution du taux de lits d’hôpital destinés aux soins psychiatriques, par rapport à 2007, alors que 76 lits d’hôpital destinés aux soins psychiatriques étaient disponibles pour 100 000 habitants (baisse de 9 %). 

La Belgique a affiché le taux le plus élevé de lits psychiatriques dans l’UE, avec 136 lits pour 100 000 habitants, suivie de l’Allemagne avec 128 lits, de la Lettonie avec 125 lits et de Malte avec 114 lits. 

L’Italie a présenté le taux le plus bas dans l’UE, avec 9 lits psychiatriques pour 100 000 habitants, suivie de Chypre avec 21 lits, de l’Irlande avec 34 lits et de l’Espagne avec 36 lits. 

Les données ont été publiées de façon à coïncider avec la Journée mondiale de la santé mentale, qui a eu lieu la semaine dernière. L’objectif de l’événement de cette année était la prévention des suicides, les derniers chiffres montrant qu’une personne se suicide toutes les 40 secondes.