Le nombre de décès dus aux maladies liées au vapotage est en hausse


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les autorités des États-Unis (É.-U.) ont rapporté que le nombre de décès dus à la flambée de lésions pulmonaires associées à l’utilisation de cigarettes électroniques a augmenté pour atteindre 26, contre 18 la semaine dernière. 

Au 8 octobre 2019, 1 299 cas probables et confirmés de lésions pulmonaires associées à l’utilisation de produits destinés aux cigarettes électroniques ou au vapotage ont été rapportés par 49 États des É.-U., le district de Columbia et les Îles Vierges des É.-U. Au cours de la semaine précédente, ce sont 1 080 cas qui avaient été rapportés. 

Parmi les 1 043 patients pour lesquels il existe des données sur l’âge et le sexe, l’âge des patients affectés varie de 13 à 75 ans, avec un âge médian de 24 ans. 

Près de deux mois après la confirmation par les autorités du premier décès lié à la flambée, les Centres de contrôle et de prévention des maladies des É.-U. (US Centers for Disease Control and Prevention, CDC) ont déclaré que la ou les expositions chimiques spécifiques en cause, dans le cadre des lésions pulmonaires associées à l’utilisation de cigarettes électroniques ou au vapotage, demeurent inconnues. Les CDC ont cependant ajouté qu’au vu des derniers résultats, les produits contenant du tétrahydrocannabinol joueraient un rôle dans la flambée.

Dans le même temps, les CDC ont exhorté les prestataires de soins de santé à envisager, durant la saison grippale, les infections respiratoires et les lésions pulmonaires associées au vapotage chez les patients présentant des symptômes respiratoires et ayant un antécédent d’utilisation de cigarettes électroniques.