Le nombre de cas de rougeole dans l’UE/EEE a baissé entre mars et juillet

  • European Centre for Disease Prevention and Control
  • European Centre for Disease Prevention and Control
  • 14 sept. 2018

  • Par Priscilla Lynch
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le nombre de cas de rougeole rapportés dans l’Union européenne et l’Espace économique européen (UE/EEE) a baissé entre mars et juillet, mais la flambée actuelle est loin d’être terminée, selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (European Centre for Disease Prevention and Control, ECDC).

Durant le mois de juillet, 758 cas de rougeole ont été rapportés dans 21 pays de l’UE/EEE, contre 1 177 cas rapportés en juin, selon les dernières données de l’ECDC.

Cinq pays ont continué à rapporter un nombre élevé de cas, avec cependant des tendances à la baisse constatées au cours des mois précédents : l’Italie (113), la France (79), le Royaume-Uni (65), l’Allemagne (52) et la Grèce (38).

La Slovaquie a en revanche rapporté une nette hausse des cas, avec 257 cas signalés pour le mois de juillet contre 72 en juin et 18 en mai.

« Depuis le mois de mars, le nombre de cas de rougeole dans l’UE/EEE a baissé de manière régulière, ce qui est, bien entendu, une évolution positive », a déclaré Tarik Derrough, expert principal de l’ECDC sur les maladies évitables par la vaccination. 

« Pourtant, la rougeole continue de se propager en Europe en raison de la couverture vaccinale qui reste sous-optimale dans la plupart des pays européens. Seuls quatre pays de l’UE/EEE ont rapporté une couverture vaccinale d’au moins 95 % pour deux doses d’un vaccin contenant la rougeole pour 2017. »

Du 1er août 2017 au 31 juillet 2018, 14 118 cas de rougeole, dont 37 décès, ont été rapportés au sein de 30 États membres de l’UE/EEE.