Le niveau d’éducation est lié aux résultats chez certains patients atteints d’un CBPC

  • Lung Cancer

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un niveau d’éducation plus faible a été associé à de moins bons résultats chez des hommes atteints d’un cancer bronchique à petites cellules (CBPC) et des patients atteints d’un CBPC de stade limité (CBPC-SL).

Pourquoi est-ce important ?

  • Comprendre les facteurs qui affectent le pronostic chez les patients atteints d’un CBPC pourrait aider les cliniciens à mieux gérer les soins aux patients.

Protocole de l’étude

  • 4 256 patients atteints d’un CBPC, issus de la base de données suédoise sur le cancer du poumon, ont été analysés.
  • Les patients ayant suivi une scolarité pendant 9 ans ou moins ont été classés comme ayant un niveau d’éducation faible, ceux ayant suivi une scolarité pendant 10–12 ans comme ayant un niveau d’éducation moyen et ceux ayant suivi une scolarité pendant 13 ans ou plus comme ayant un niveau d’éducation élevé.
  • Financement : Société suédoise du cancer ; Société du cancer de Stockholm ; Conseil du comté de Stockholm.

Principaux résultats

  • 74,4 % des patients présentaient un CBPC de stade étendu (SE).
  • Le niveau d’éducation était faible chez plus de 50 %, moyen chez 39 % et élevé chez 11 % des patients.
  • Après une analyse multivariée, un niveau d’éducation plus élevé a été associé à un pronostic significativement meilleur (rapport de risque [RR] : 0,88 ; IC à 95 % : 0,80–0,98).
  • Un niveau d’éducation plus élevé a été associé à un meilleur pronostic chez les hommes (RR : 0,84 ; IC à 95 % : 0,73–0,98), mais pas chez les femmes (RR : 0,92 ; IC à 95 % : 0,78–1,09).
  • Un niveau d’éducation plus élevé a été associé à un meilleur pronostic chez les patients atteints d’un CBPC-SL (RR : 0,76 ; IC à 95 % : 0,58–0,98), mais pas chez les patients atteints d’un CBPC-SE (RR : 0,92 ; IC à 95 % : 0,82–1,04).

Limites

  • Étude rétrospective impliquant une cohorte exclusivement suédoise.