Le NICE met à jour ses recommandations relatives au diagnostic et au traitement du cancer du poumon

  • Maconachie R & al.
  • BMJ
  • 28 mars 2019

  • Oncology guidelines update
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’Institut national d’excellence en matière de santé et de soins (National Institute for Health and Care Excellence, NICE) a publié des recommandations actualisées relatives au diagnostic et au traitement du cancer du poumon.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les recommandations actualisées comprennent des recherches sur la stadification, la radiothérapie et les traitements systémiques publiées depuis la dernière mise à jour des recommandations en 2011.

Principales mises à jour et recommandations

  • Un nouvel algorithme de stadification du CPNPC décrit quand utiliser certaines procédures de diagnostic et de stadification, et dans quel ordre.
  • La ponction transbronchique à l’aiguille sans guidage échographique n’est plus recommandée.
  • L’imagerie cérébrale avant le traitement est recommandée pour les patients atteints d’un CPNPC de stade II et III qui sont candidats à un traitement curatif.
  • La lobectomie demeure le traitement à privilégier pour le CPNPC de stades I et II.
  • La radiothérapie stéréotaxique d’ablation (Stereotactic Ablative Radiotherapy, SABR) est recommandée pour les patients non chirurgicaux, sauf pour les tumeurs situées dans un rayon de 2 cm autour des voies respiratoires principales et de l’arbre bronchique proximal.
  • Recommandations relatives aux schémas de radiothérapie conventionnelle ou hyperfractionnée pour les patients qui ne font pas l’objet d’une chirurgie ou d’une SABR.
  • La chimioradiothérapie et la chirurgie doivent être proposées dans le cadre du CPNPC opérable de stade IIIA-N2.
  • Un nouvel algorithme de traitement systémique recommande l’utilisation de médicaments pour le CPNPC avancé en fonction de l’histologie tumorale et des biomarqueurs.
  • La recommandation pour l’irradiation crânienne prophylactique dans le cadre d’un CPPC a été abaissée de « proposer » à « envisager ».
  • Une chimioradiothérapie biquotidienne est recommandée, si possible, pour le CPPC de stade limité.