Le marqueur d’insulinorésistance présente une corrélation avec la morbidité et la mortalité du COVID-19

  • Ren H & al.
  • Cardiovasc Diabetol
  • 11 mai 2020

  • Par Miriam Tucker
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’indice triglycérides-glucose (iTyG) prédit de manière indépendante la morbidité et la mortalité chez les patients atteints de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19).

Pourquoi est-ce important ?

  • L’identification précoce de la sévérité du COVID-19 est importante pour la santé publique.

Protocole de l’étude

  • Une étude de cohorte a été menée auprès de 151 patients atteints du COVID-19, admis dans un hôpital d’enseignement de soins tertiaires à Wuhan, en Chine.
  • Comorbidités : une hypertension chez 39,7 % des patients, un diabète chez 25,8 % des patients et une maladie cardiovasculaire chez 10,6 % des patients.
  • L’iTyG a été calculé comme suit : ln (triglycérides à jeun [mg/dl] × glucose plasmatique à jeun[mg/dl] / 2).
  • Financement : aucun.

Principaux résultats

  • 41,1 % des patients présentaient une forme sévère du COVID-19 et 22,0 % sont décédés à l’hôpital.
  • Par rapport au tertile inférieur de l’iTyG (7,5–8,6 ; n = 50), les patients situés dans le tertile supérieur (9,2–10,7 ; n = 50) présentaient des niveaux plus élevés de :
    • globules blancs ;
    • neutrophiles ;
    • aspartate aminotransférase ;
    • lactate déshydrogénase ;
    • protéine C réactive (C-Reactive Protein, CRP) ; et
    • ferritine (P 
  • Ils présentaient une numération de lymphocytes plus faible (P 
  • Avec l’augmentation de l’iTyG, la forme sévère du COVID-19 (P = 0,008) et les décès (P = 0,01) étaient plus fréquents.
  • Après une correction pour prendre en compte l’âge, le sexe, la pression artérielle (PA) systolique et le taux d’HbA1c, l’iTyG était associé de façon indépendante à la sévérité du COVID-19 (rapport de cotes [RC] : 2,9 ; P = 0,007), mais la significativité a été perdue après avoir apporté une autre correction pour prendre en compte la CRP et le facteur de nécrose tumorale α (RC : 2,3 ; P = 0,207).
  • Des résultats similaires ont été observés dans plusieurs sous-groupes (les hommes, les femmes, l’âge supérieur ou égal à 60 ans, ou le diabète), mais pas chez les personnes âgées de moins de 60 ans ou sans diabète ou hypertension.

Limites

  • Échantillon de petite taille.
  • Les hôpitaux de soins tertiaires sont confrontés aux cas plus sévères.
  • Aucune donnée sur le contrôle métabolique.