Le lancement du premier vaccin antipaludique au monde a lieu au Malawi


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le gouvernement du Malawi a lancé cette semaine le premier vaccin antipaludique au monde dans le cadre d’un programme pilote historique. Ce pays est le premier des trois pays africains où le vaccin, connu sous le nom de RTS,S, sera mis à la disposition des enfants âgés jusqu’à deux ans. Le vaccin sera introduit au Ghana et au Kenya dans les semaines à venir.

RTS,S est le premier et, à ce jour, unique vaccin ayant démontré pouvoir réduire de manière significative le paludisme chez les enfants. Dans le cadre d’essais cliniques, le vaccin s’est avéré prévenir environ 4 cas de paludisme sur 10, dont 3 cas sur 10 de paludisme sévère engageant le pronostic vital. Ce programme pilote est conçu pour générer des données probantes et de l’expérience afin d’éclairer les recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en matière de politique sur une utilisation plus large du vaccin antipaludique RTS,S. 

« Nous avons observé des gains considérables grâce aux moustiquaires et à d’autres mesures de lutte contre le paludisme au cours des 15 dernières années, mais les progrès ont connu un coup d’arrêt et des régressions ont même été constatées dans certaines zones. Nous avons besoin de nouvelles solutions pour relancer la riposte contre le paludisme, et ce vaccin nous donne un outil prometteur pour y parvenir », a déclaré le directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus. « Le vaccin antipaludique pourrait sauver la vie de dizaines de milliers d’enfants. »