Le fait de se peser tous les jours est-il la clé pour perdre du poids ?


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le fait de se peser quotidiennement pourrait aider les patients à atteindre des objectifs de perte de poids. C’est ce que suggère une nouvelle recherche qui sera présentée ce week-end lors des Sessions scientifiques de l’Association américaine du cœur (American Heart Association). 

L’étude a examiné les habitudes en matière d’autopesée de 1 042 adultes issus de l’étude prospective Health eHeart (HEH) en cours afin de mieux comprendre la relation entre les habitudes d’autopesée dans le temps et les variations de poids. Les participants se sont pesés à domicile en conditions normales, sans interventions, instructions ou incitations à la perte de poids et les chercheurs ont examiné les données relatives à l’autopesée transmises à distance pendant une période de 12 mois. 

Plusieurs catégories d’adultes réalisant des autopesées ont été identifiées, allant des adultes s’étant pesés quotidiennement ou quasi quotidiennement à ceux n’ayant jamais utilisé de balance à leur domicile.

Sur 12 mois, les personnes ayant utilisé continuellement et quotidiennement une balance ont présenté une perte de poids exprimée en pourcentage significative (moyenne estimée ± erreur-type : -1,7 ± 0,2), de même que les personnes dont la fréquence d’utilisation d’une balance a augmenté (-0,8 ± 0,3), les personnes dont la fréquence d’utilisation d’une balance a rapidement diminué (-1,9 ± 0,4), et les personnes dont la fréquence d’utilisation d’une balance a lentement diminué (-1,8 ± 0,3). Toutefois, les personnes n’ayant pas utilisé de balance (-0,2 ± 0,4) et les personnes s’étant servies d’une balance de façon hebdomadaire (0,2 ± 0,3) n’ont présenté aucune perte de poids significative. 

Les auteurs ont déclaré que les résultats soutiennent le rôle central de l’autosurveillance pour le changement du comportement et l’augmentation des chances de réussite dans les tentatives de meilleure gestion du poids.