Le dupilumab au chevet des dermatites atopiques modérées à sévères

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Les lymphocytes T auxiliaires Th2 , qui jouent un rôle déterminant dans le mécanisme immunitaire de la dermatite atopique, sont sous l'influence directe de plusieurs cytokines, notamment l'interleukine 4 et 13 (IL-4 et IL-13). Le dupilumab est un anticorps monoclonal humanisé dirigé contre la sous-unité alpha que partagent les récepteurs de l'IL-4 et de l'IL-13.

Les essais cliniques conduits jusqu'à présent (phase I et phase IIa) ont montré l'intérêt du dupilumab dans le traitement de la dermatite atopique, de l'asthme ou de la sinusite chronique avec polypose nasale. Les investigateurs viennent de publier les données de deux études de phase III.

Méthodologie

  • Deux essais de phase III multicentriques (pays d'Amérique, Europe, Asie) - SOLO 1 et SOLO 2 - ont été conduits entre 2014 et 2015. Ces études randomisées conduites en double aveugle contre placebo ont évalué le dupilumab chez des adultes atteints de dermatite atopique modérée à sévère (score IGA 3 ou 4) et dont les symptômes n'étaient pas contrôlés par les traitements habituels depuis au moins trois ans. Les deux essais étaient similaires et ont été décidés pour s'assurer de la répétabilité des résultats.

  • Les patients devaient appliquer des topiques hydratants pendant 7 jours au moins avant la randomisation. Ils étaient ensuite randomisés dans un des trois groupes durant 16 semaines : dupilumab 300 mg par voie sous-cutanée une fois par semaine, dupilumab 300 mg par voie sous-cutanée toutes les deux semaines en alternance avec le placebo ou placebo toutes les semaines. Dans les deux bras expérimentaux, les patients recevaient initialement une dose de charge de 600 mg. Le recours à des traitements topiques en cas de symptômes gênants était autorisé.

  • Une évaluation clinique et biologique (analyses sanguines) était conduite toutes les semaines durant la période de traitement.

  • Critère principal d'évaluation : proportion de patients ayant un score IGA de 0 ou 1 et amélioration d'au moins deux points à S16.

  • Critères secondaires d'évaluation : amélioration du nombre moyen hebdomadaire de prurit, proportion de patients ayant amélioré leur score EASI-75 de 75% au moins à S16 (score EASI-75 évaluant la sévérité et l'étendue de l'érythème, compris entre 0 et 72, score maximal de sévérité), amélioration à 16 semaines des scores EASI-75, SCORAD, GISS, POEM, et des scores HADS et DLQI (qualité de vie). Les données de sécurité et de tolérance étaient aussi recensées et analysées.

Résultats

  • Au total, 671 patients ont été inclus dans l'étude SOLO 1 et 708 dans l'étude SOLO 2. Dans chacune d'elles, la sévérité de la dermatite atopique était pour moitié modérée (IGA 3) et pour moitié sévère (IGA 4).

  • Dans ces deux études, le critère principal d'évaluation était respectivement atteint par 37% et 36% des patients traités par dupilumab toutes les semaines, ...