Le diabète gestationnel est lié au diabète chez les enfants


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une nouvelle recherche suggère que le diabète sucré gestationnel est associé au diabète incident chez les descendants durant l’enfance et l’adolescence. 

L’étude, publiée dans la revue Canadian Medical Association Journal , a inclus 73 180 mères vivant au Québec (1990–2012) et a comparé des données portant sur des naissances uniques sélectionnées de manière aléatoire chez des mères atteintes d’un diabète gestationnel et des naissances chez des mères sans diabète gestationnel. 

359 descendants (0,49 %) ont développé un diabète. L’étude a révélé que l’incidence du diabète pour 10 000 personnes-années était de 4,5 chez les enfants nés d’une mère atteinte d’un diabète gestationnel et de 2,4 chez les enfants nés d’une mère sans diabète gestationnel. Après des corrections, le diabète sucré gestationnel a été associé au diabète chez les descendants, de la naissance jusqu’à l’âge de 22 ans (risque relatif [RR] corrigé : 1,77 ; IC à 95 % : 1,41–2,22). 

Les auteurs ont indiqué que les résultats pourraient « encourager les cliniciens » à envisager la possibilité du diabète si l’enfant d’une mère atteinte d’un diabète sucré gestationnel développe des signes et des symptômes tels qu’une polyurie, une polydipsie, une perte de poids ou de la fatigue. « De futures études sont nécessaires pour examiner les résultats à plus long terme chez les patients atteints d’un diabète pédiatrique ayant un antécédent de diabète sucré gestationnel maternel, afin d’établir une comparaison avec les autres patients atteints d’un diabète débutant dans l’enfance ou l’adolescence, en termes de sévérité de la maladie et de résultats », ont-ils affirmé.