Le crizotinib est sûr et efficace dans le LAGC et les TMI pédiatriques ALK+

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement
À retenir
  • Chez les enfants atteints d’un lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC) avancé et de tumeurs myofibroblastiques inflammatoires (TMI), le crizotinib est sûr et efficace.
Pourquoi est-ce important ?
  • Le LAGC avancé et les TMI sont associés à un mauvais pronostic.
Conception de l’étude
  • Dans cet essai de phase II du Groupe d’oncologie pédiatrique (Children’s Oncology Group), la sécurité d’emploi et l’efficacité du crizotinib ont été étudiées à différentes doses chez 26 patients atteints d’un LAGC ALK-positif en rechute/réfractaire et chez 14 patients atteints de TMI ALK-positives métastatiques ou inopérables.
  • La réponse a été définie par une réponse positive lors d’au moins deux évaluations consécutives par imagerie à au moins quatre semaines d’intervalle.
  • Financement : Institut national du cancer (National Cancer Institute), Pfizer et Fondation sur le cancer Cookies for Kids (Cookies for Kids Cancer Foundation).
Principaux résultats
  • 83 % des patients atteints d’un LAGC ayant reçu une dose de 165 mg/m2 ont répondu et 90 % des patients ayant reçu une dose de 280 mg/m2 ont répondu.
  • Une réponse complète a été observée chez 83 % du groupe recevant une dose de 165 mg/m2 et chez 80 % du groupe recevant 280 mg/m2 parmi les patients atteints d’un LAGC.
  • 86 % des patients atteints de TMI ont répondu (doses de 100, 165 et 280 mg/m2).
  • Une réponse complète a été observée chez 36 % des patients atteints de TMI.
  • L’événement indésirable le plus fréquent était la baisse de la numération des neutrophiles chez 33 à 70 % des patients du groupe atteint d’un LAGC et 43 % des patients du groupe atteint de TMI.
Limites
  • Échantillons de petite taille.