Le CPPC oligométastatique est associé à une meilleure survie que le CPPC polymétastatique

  • Shirasawa M & al.
  • PLoS ONE
  • 1 janv. 2019

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules étendu (CPPC-E) avec oligométastases (cinq métastases ou moins au niveau d’un seul organe) ont obtenu une SG et une SSP significativement meilleures que les patients présentant des polymétastases.

Pourquoi est-ce important ?

  • Chez la majorité des patients oligométastatiques présentant une progression de la maladie, cette progression est survenue au niveau de la tumeur primitive, de sorte que l’association d’un traitement local et d’un traitement systémique pourrait constituer une possibilité.

Protocole de l’étude

  • 141 patients atteints d’un CPPC-E ont fait l’objet d’une chimiothérapie systémique.
  • Financement : Aucun.

Principaux résultats

  • Parmi les patients, 49 présentaient des oligométastases et 92 des polymétastases.
  • 45 % des patients présentaient des métastases au niveau d’un seul organe, et 55 % au niveau de plusieurs organes.
  • La SG était de 10,0 mois et la SSP de 5,5 mois après la chimiothérapie de première intention.
  • Les patients présentant des oligométastases ont obtenu une amélioration significative de la SSP (6,4 contre 4,4 mois ; P = 0,001) et de la SG (16,0 contre 6,9 mois ; P 
  • L’analyse multivariée a révélé que la présence de polymétastases était associée de manière significative à une réduction de la SG, comparativement à la présence d’oligométastases (RR : 1,76 ; P 
  • 88 % des patients oligométastatiques ont présenté une progression de la maladie, dont 81 % ont présenté une progression de la maladie au niveau de la tumeur primitive.

Limites

  • Étude rétrospective monocentrique.