Le comité de l’OMS publie une déclaration sur l’urgence d’Ebola au niveau international


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Un panel d’experts de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a conclu que la flambée actuelle d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC) ne constitue pas une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI). 

Le Comité d’urgence du Règlement sanitaire international (2005) concernant la maladie à virus Ebola en RDC s’est réuni le vendredi 14 juin afin de discuter de la flambée actuelle, du récent signalement de cas en Ouganda et de l’impact potentiel d’une déclaration d’USPPI, laquelle nécessiterait une intervention internationale coordonnée.

Le comité a reconnu que les récents cas en Ouganda constituent une propagation internationale de la maladie. Il a cependant conclu que, même si la flambée est un événement extraordinaire pour lequel il existe un risque de propagation internationale, le fait de déclarer une USPPI et d’introduire des recommandations temporaires officielles ne renforcerait pas la riposte en cours. 

Depuis le mois d’août dernier, 2 148 cas d’Ebola et 1 440 décès ont été comptabilisés en RDC (au 15 juin 2019). Même si une baisse globale de l’incidence des cas a été constatée au cours des cinq dernières semaines, l’OMS affirme que les taux de transmission de la maladie continuent d’être conséquents, en particulier dans quelques zones à risque. La semaine dernière, des cas d’Ebola ont été confirmés pour la première fois en Ouganda.