Le CaP avancé est croissant aux États-Unis

  • Negoita S & al.
  • Cancer
  • 22 mai 2018

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’incidence du cancer de la prostate (CaP) de stade tardif a augmenté et les taux de dépistage du PSA ont diminué après les recommandations de 2012 du Groupe d’étude américain des services préventifs (US Preventive Services Task Force, USPSTF).
  • La mortalité du CaP en déclin s’est stabilisée au cours des dernières années.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les recommandations récentes de l’USPSTF sur le dépistage personnalisé chez les hommes âgés de 55–69 ans peuvent de nouveau modifier la tendance de dépistage du PSA et ainsi l’incidence du CaP de stade à distance.

Protocole de l’étude

  • Étude ayant évalué les taux d’incidence du CaP ajustés selon le retard dans les registres du cancer des États-Unis entre 2000 et 2014.
  • Les tendances de mortalité du CaP entre 1975 et 2015 et de dépistage du PSA entre 1987 et 2005 ont également été évaluées.
  • Financement : Institut national du cancer (National Cancer Institute) ; Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention).

Principaux résultats

  • Les taux de dépistage du PSA ont chuté après 2008 pour tous les âges ainsi que toutes les origines ethniques hormis les hommes d’origine ethnique noire âgés d’au moins 75 ans (à partir de 2013).
  • Le taux d’incidence du CaP a chuté de 6,5 % par an entre 2007 et 2014 (6,8 % pour les hommes d’origine ethnique blanche et 5,9 % à partir de 2009 pour les hommes d’origine ethnique noire).
  • Le taux d’incidence de la maladie à distance a augmenté de 5,7 % par an entre 2010 et 2014 (patients d’origine ethnique noire : 3,7 % ; patients d’origine ethnique blanche : 8,0 %, entre 2011 et 2014).
  • Les taux de mortalité du CaP ont chuté entre 1994 et 2013 (1994–1998 : 4,2 % ; 1998–2013 : 3,5 %) et se sont stabilisés (-0,9 % par an) entre 2013 et 2015.
  • Le CaP avec des taux élevés de PSA, un score de Gleason de 9–10 ou une extension extraprostatique est resté stable.

Limites

  • Les dommages liés au dépistage n’ont pas été rapportés.