Le cancer colorectal est en augmentation chez les jeunes adultes en Europe

  • Vuik FE & al.
  • Gut
  • 16 mai 2019

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Des données à 25 ans issues de 20 pays européens indiquent que l’augmentation la plus importante de la fréquence du cancer colorectal (CCR) a eu lieu chez les personnes âgées de 20–29 ans, suivies des personnes âgées de 30–39 ans et de 40–49 ans.
  • La mortalité a chuté chez les patients âgés de 30–39 ans et de 40–49 ans.

Pourquoi est-ce important ?

  • Si cette tendance se confirme, les recommandations actuelles pourraient nécessiter une revue.

Protocole de l’étude

  • Une analyse rétrospective a été réalisée à partir des données concernant 143,7 millions de personnes âgées de 20–49 ans, issues de 20 pays européens, entre 1990 et 2016.
  • Financement : Aucun.

Principaux résultats

  • L’augmentation de l’incidence du CCR a d’abord commencé dans la cohorte la plus jeune :
    • 20–29 ans : augmentation de 0,8 pour 100 000 personnes en 1990 à 2,3 en 2016, à un taux de 1,7 % par an entre 1990 et 2004, puis de 7,9 % par an entre 2004 et 2016. L’incidence de cancer rectal a augmenté à un taux de 3,5 % par an tout au long de la période de l’étude.
    • 30–39 ans : l’incidence du CCR a augmenté de 4,9 % par an entre 2005 et 2016.
    • 40–49 ans : l’incidence du CCR a augmenté de 1,6 % par an entre 2004 et 2016.
  • Mortalité du CCR :
    • 20–29 ans : aucune évolution significative ;
    • 30–39 ans : une réduction de 1,1 % par an entre 1990 et 2016 ;
    • 40–49 ans : une réduction de 2,4 % par an entre 1990 et 2009.

Limites

  • Analyse rétrospective.