Le bénéfice des statines est « marginal au mieux » chez les personnes en bonne santé


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Bien que les statines fassent partie des médicaments les plus fréquemment utilisés dans le monde, des experts se sont demandés si elles sont réellement bénéfiques pour la prévention primaire des maladies cardiovasculaires (MCV). 

Dans une analyse publiée dans la revue BMJ, Paula Byrne, de l’Université nationale d’Irlande à Galway (National University of Ireland Galway), et ses collègues se sont appuyés sur les conclusions de trois articles récents revus par des pairs.

Les chercheurs ont examiné les bénéfices des statines en utilisant uniquement des données relatives à la prévention primaire pour des personnes âgées en moyenne de 62 à 69 ans ayant pris des statines pendant 1 à 5 ans. Bien qu’ils aient identifié des réductions significatives des décès toutes causes confondues, des décès d’origine vasculaire et des événements coronariens ou vasculaires majeurs, après une analyse des données en fonction du risque de développement d’une MCV à l’inclusion, la plupart des résultats n’étaient pas statistiquement significatifs, « ce qui soulève des incertitudes concernant les bénéfices des statines pour la prévention primaire ». 

L’analyse a également suggéré qu’aucun des patients classés comme ayant un risque faible ou modéré de MCV n’atteindrait des niveaux acceptables de réduction du risque (bénéfice absolu) pour justifier la prise d’une statine quotidienne.

Les auteurs affirment que chez les patients à faible risque de MCV, les statines « peuvent être un exemple de soins de faible valeur et représentent, dans certains cas, un gaspillage de ressources de santé ».

La prescription de statines dans le cadre de la prévention primaire nécessite selon eux un examen plus attentif.