LDGCB : une nouvelle méthode de stratification des risques associe les TIL-T à la survie

  • Chen Z & al.
  • Ann Hematol
  • 30 oct. 2018

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une faible proportion de lymphocytes T infiltrant les tumeurs (Tumor-Infiltrating T Lymphocytes, TIL-T) et un rapport CD4/CD8 élevé dans le microenvironnement tumoral pourraient permettre d’identifier un sous-ensemble de patients atteints d’un lymphome diffus à grandes cellules B (LDGCB) de novo présentant un risque plus élevé de survie défavorable.

Pourquoi est-ce important ?

  • Peu d’études portant sur le LDGCB se sont penchées sur le rôle pronostique des TIL-T dans le microenvironnement tumoral.

Protocole de l’étude

  • Une étude a été menée afin d’évaluer l’association entre la proportion de TIL-T dans le microenvironnement tumoral et les résultats chez 66 patients atteints d’un LDGCB de novo.
  • L’âge médian des patients était de 61 ans (intervalle : 8–83).
  • Financement : Fondation nationale des sciences naturelles de Chine, Programme de sciences et technologies de la province du Sichuan.

Principaux résultats

  • À l’analyse multivariée, les caractéristiques suivantes constituaient des facteurs de risque indépendants de survie défavorable :
    • Faible proportion de TIL-T (moins de 14 % contre 14 % ou plus) : RR : 6,48 ; IC à 95 % : 2,16–19,46 ; P = 0,001.
    • Rapport CD4/CD8 élevé (1,2 ou plus contre moins de 1,2) : RR : 4,22 ; IC à 95 % : 1,43–12,35 ; P = 0,009.
  • Lors de l’analyse des risques, les patients ont été stratifiés en trois groupes ; les patients du groupe à risque élevé (faible proportion de TIL-T, rapport CD4/CD8 élevé) ont obtenu une survie défavorable, comparativement :
    • Aux patients à risque intermédiaire (faible proportion de TIL-T et faible rapport CD4/CD8, ou proportion élevée de TIL-T et rapport CD4/CD8 élevé) : P = 0,025.
    • Aux patients à faible risque (proportion élevée de TIL-T et faible rapport CD4/CD8) : P = 0,002.

Limites

  • Données rétrospectives.