LDGCB : le schéma avec ajustement de la dose EPOCH-R s’avère plus toxique que R-CHOP

  • Bartlett NL & al.
  • J Clin Oncol
  • 2 avr. 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un traitement initial avec ajustement de la dose par étoposide, prednisone, vincristine, cyclophosphamide, doxorubicine et rituximab (AD-EPOCH-R) était associé à une plus grande toxicité que le traitement de référence par rituximab, cyclophosphamide, doxorubicine, vincristine et prednisone (R-CHOP), et n’a permis d’obtenir aucun avantage en termes de survie dans le cadre du lymphome diffus à grandes cellules B (LDGCB).

Pourquoi est-ce important ?

  • Les données probantes suggéraient que le schéma AD-EPOCH-R pourrait être associé à une réduction de la résistance tumorale et de la cardiotoxicité.

Protocole de l’étude

  • Une étude de phase III (Intergroup Trial Alliance/CALGB 50303) a été menée afin d’évaluer le schéma AD-EPOCH-R, comparativement au traitement de référence R-CHOP, dans le cadre du traitement initial de 491 patients atteints d’un LDGCB.
  • Financement : Institut national américain du cancer (National Cancer Institute).  

Principaux résultats

  • Le taux de réponse globale était de 88,0 % avec R-CHOP, contre 86,7 % avec AD-EPOCH-R (P = 0,67).
    • Le taux de réponse complète/réponse complète non confirmée était de 59,6 % avec R-CHOP, contre 58,5 % avec AD-EPOCH-R (P = 0,67).
  • Aucune différence significative n’a été observée au niveau de la SSP selon le groupe de traitement (AD-EPOCH-R : RR de 0,93 ; IC à 95 % : 0,68–1,27 ; P = 0,65).
  • Le taux de SSP à 2 ans était de 75,5 % (IC à 95 % : 70,2–81,1 %) avec R-CHOP, contre 78,9 % (IC à 95 % : 73,8–84,2 %) avec AD-EPOCH-R.
  • Aucune différence significative n’a été observée au niveau de la SG selon le groupe de traitement (AD-EPOCH-R : RR de 1,09 ; IC à 95 % : 0,75–1,59 ; P = 0,64).
  • Le taux de SG à 5 ans était de 78,5 % avec R-CHOP, contre 77,5 % avec AD-EPOCH-R.
  • 98,3 % des patients recevant le schéma AD-EPOCH-R ont présenté des événements indésirables liés au traitement de grade 3–5, contre 78,2 % des patients recevant le schéma R-CHOP (P 

Limites

  • Les patients atteints d’une maladie à haut risque étaient sous-représentés.