LDGCB : la neutropénie après le premier cycle de R-CHOP prédit la SG

  • Clausen MR & al.
  • Leuk Lymphoma
  • 22 janv. 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints d’un lymphome diffus à grandes cellules B (LDGCB) nouvellement diagnostiqué, la survenue d’une neutropénie de grade 4 après le premier cycle de chimiothérapie par R-CHOP (rituximab, cyclophosphamide, doxorubicine, vincristine et prednisone) était associée à une moins bonne survie, comparativement à la survenue d’une neutropénie de grade 0 ou de grade 1–2.

Pourquoi est-ce important ?

  • La neutropénie fébrile est la complication et la toxicité limitant la dose la plus fréquente associée à une chimiothérapie dans ce contexte.

Protocole de l’étude

  • Une étude visant à évaluer le lien entre le nadir de la numération des neutrophiles après le premier cycle de R-CHOP et les résultats de survie a été menée auprès de 965 patients atteints d’un LDGCB nouvellement diagnostiqué.
  • Les patients ont reçu un diagnostic de LDGCB entre 2000 et 2012 ; les données ont été obtenues à partir du Registre national danois du lymphome (LYFO).
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • SG à cinq ans selon le grade de la neutropénie après le premier cycle de chimiothérapie :
    • grade 0 : 67 % (IC à 95 % : 62–73 %) ;
    • grade 1-2 : 78 % (IC à 95 % : 69–84 %) ;
    • grade 3 : 64 % (IC à 95 % : 55–72 %) ;
    • grade 4 : 57 % (IC à 95 % : 52–61 %).
  • RR corrigés de décès, comparativement au grade 0 :
    • grade 1-2 : 0,77 (IC à 95 % : 0,49–1,21) ;
    • grade 3 : 1,18 (IC à 95 % : 0,81–1,70) ;
    • grade 4 : 1,33 (IC à 95 % : 1,02–1,73).

Limites

  • Données rétrospectives.