LDGCB : l’hypercalcémie liée à un lymphome est associée à une survie inférieure

  • Abadi U & al.
  • Leuk Lymphoma
  • 6 juin 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints d’un lymphome diffus à grandes cellules B (LDGCB) nouvellement diagnostiqué, l’hypercalcémie conjuguée à un faible niveau d’hormone parathyroïdienne (HPT) était associée à une survie inférieure.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’hypercalcémie a été associée à un pronostic défavorable chez les patients atteints d’un cancer, et peut être liée à l’hyperparathyroïdie primitive (HPTP) ou à un lymphome.

Protocole de l’étude

  • Une étude visant à examiner la prévalence de l’hypercalcémie chez des patients atteints d’un LDGCB nouvellement diagnostiqué et à comparer les caractéristiques et les résultats cliniques chez des patients présentant ou non une hypercalcémie associée à un lymphome a été menée.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Les données ont été obtenues auprès de 250 patients traités dans 2 centres médicaux universitaires, dont 46 (18 %) présentaient une hypercalcémie ; elles ont été appariées avec celles de 46 patients du groupe témoin LDGCB, appariés selon l’âge et le sexe, dont les taux de calcium étaient normaux, à partir d’une base de données centralisée.
  • Chez les patients atteints d’une hypercalcémie, par rapport aux patients témoins :
    • pourcentage plus élevé de patients aux stades III-IV de la classification d’Ann Arbor (P = 0,03) ;
    • taux plus élevés de lactate déshydrogénase (LDH ; P 
    • taux d’albumine plus élevés (P 
    • Les résultats étaient comparables pour ce qui est de la réponse et de la survie.
  • La comparaison des patients atteints d’une hypercalcémie liée à une HPTP avec ceux atteints d’une hypercalcémie liée à un lymphome a révélé que les patients atteints d’une hypercalcémie liée à un lymphome présentaient :
    • une maladie de stade plus avancé (P = 0,004) ;
    • des taux de LDH plus élevés (P = 0,001) ;
    • des taux d’albumine plus faibles (P = 0,004) ;
    • une SG significativement inférieure (P = 0,016) ;
    • une SSP significativement inférieure (P = 0,016).

Limites

  • Données rétrospectives.