LCM : un schéma sans chimiothérapie permet d’obtenir des rémissions importantes et durables

  • Ruan J & al.
  • Blood
  • 4 sept. 2018

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients non préalablement traités atteints d’un lymphome à cellules du manteau (LCM), un schéma de première intention d’induction et d’entretien à base de lénalidomide et de rituximab (LR) a permis d’obtenir des rémissions importantes et durables.

Pourquoi est-ce important ?

  • À un suivi médian de 30 mois :
    • 92 % des patients ont obtenu une réponse.
    • 64 % ont obtenu une rémission complète (RC).
    • L’association LR était bien tolérée.

Protocole de l’étude

  • Données de suivi à cinq ans issues d’une étude sur un traitement d’induction et d’entretien par LR, en première intention, chez 38 patients atteints d’un LCM non préalablement traité.
  • Participants :
    • Âge médian : 65 ans (intervalle : 42–86 ans).
    • 71 % d’hommes.
    • Tous les patients étaient atteints d’une maladie avancée de stade III ou IV.
  • Financement : Celgene Corporation ; Centre des sciences cliniques et translationnelles (Clinical and Translational Science Center) ; Fondation pour le lymphome.

Principaux résultats

  • Estimation de la SSP :
    • À trois ans : 80,3 % (IC à 95 % : 63,0 %–90,1 %).
    • À cinq ans : 63,9 % (IC à 95 % : 44,8 %–77,9 %).
  • Estimation de la SG :
    • À trois ans : 89,5 % (IC à 95 % : 74,3 %–95,9 %).
    • À cinq ans : 77,4 % (IC à 95 % : 59,4 %–88,1 %).
  • Les données concernant la maladie résiduelle (MR) étaient disponibles pour 10 patients en rémission ayant terminé un traitement de 3 ans ou plus ; 8 des 9 patients en RC présentaient une MR négative (seuil : 10-6).
  • Le traitement a été généralement bien toléré ; dans l’ensemble, les événements indésirables étaient isolés et gérables.

Limites

  • Échantillon de taille limitée.
  • Étude à groupe unique menée en ouvert.