LCM R/R : un nouveau schéma d’association semble prometteur chez les patients nécessitant un traitement de secours

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

À retenir

  • L’association de bortézomib, de cyclophosphamide et de rituximab (BCR) est un nouveau schéma de secours efficace et bien toléré dans le traitement du lymphome à cellules du manteau en rechute/réfractaire (LCM R/R).

Pourquoi est-ce important ?

  • Le LCM en rechute/réfractaire (R/R) présente un mauvais pronostic et est associé à plusieurs facteurs génétiques nécessitant de cibler de nombreuses voies à l’aide d’agents thérapeutiques.

Conception de l’étude

  • Étude de phase II visant à examiner la sécurité d’emploi et l’efficacité de l’association BCR chez 21 patients atteints d’un LCM R/R ; âge médian : 66 ans.
  • Financement : Millennium : The Takeda Oncology Company.

Principaux résultats

  • Un nombre médian de trois cycles a été reçu par 19 patients ; parmi ces patients, 74 % ont présenté une réponse et 42 % une réponse complète.
  • SSP médiane de 9 mois.
  • SG médiane de 36,4 mois.
  • Des EI non hématologiques de grades 3–4 sont survenus dans 1 % des cycles ; 25 % des cycles ont engendré une neutropénie ou une thrombocytopénie de grades 3–4.
  • Six cas de neuropathie sensorielle de grade 1 et un cas de grade 2.

Limites

  • Échantillon de taille limitée.
  • Étude à bras unique.
  • Le manque de neuropathie pourrait être expliqué par le faible nombre de cycles de traitement.