La vaccination contre le VPH réduit l’incidence du cancer du col de l’utérus

  • Lei J & al.
  • N Engl J Med
  • 1 oct. 2020

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La vaccination quadrivalente contre le virus du papillome humain (VPH) a été associée à une réduction significative de l’incidence du cancer du col de l’utérus chez les filles et femmes suédoises ayant été vaccinées entre 2006 et 2017.
  • La réduction était encore plus importante chez les femmes s’étant fait vacciner avant l’âge de 17 ans.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’étude étend la base de connaissances en montrant que la vaccination quadrivalente contre le VPH est également associée à une réduction substantielle du risque de cancer du col de l’utérus invasif, laquelle constitue l’objectif ultime du programme de vaccination contre le VPH.
  • La réduction était encore plus importante chez les femmes s’étant fait vacciner avant l’âge de 17 ans.

Méthodologie

  • Une étude suédoise a porté sur 1 672 983 filles et femmes (âge : 10–30 ans), entre 2006 et 2017.
  • 527 871 femmes ont reçu au moins 1 dose du vaccin contre le VPH et 1 145 112 femmes n’ont pas reçu le vaccin.
  • Financement : Fondation suédoise pour la recherche stratégique ; autres.

Principaux résultats

  • Un cancer du col de l’utérus a été diagnostiqué chez 19 femmes (0,004 %) qui avaient reçu le vaccin contre le VPH et chez 538 femmes (0,05 %) qui ne l’avaient pas reçu.
    • L’incidence cumulée pour 100 000 personnes était de 47 cas, contre 94 cas.
    • Le rapport corrigé des taux d’incidence de cancer du col de l’utérus était de 0,37 (IC à 95 % : 0,21–0,57).
  • La réduction du risque était plus importante chez les femmes qui s’étaient fait vacciner avant l’âge de 17 ans, par rapport à celles qui s’étaient fait vacciner entre 17 et 30 ans.
    • L’incidence cumulée pour 100 000 personnes était de 4 cas, contre 54 cas.
    • Le rapport des taux d’incidence était de 0,12 (IC à 95 % : 0,00–0,34), contre 0,47 (IC à 95 % : 0,27–0,75).

Limites

  • Biais d’erreurs de classification.