La vaccination BCG durant l’enfance ne présente aucune association avec une protection contre le SARS-CoV-2 à l’âge adulte

  • Hamiel U & al.
  • JAMA
  • 13 mai 2020

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La vaccination présumée par le vaccin bilié de Calmette et Guérin (BCG) durant l’enfance n’est pas associée à un taux plus faible d’infection au coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV-2) chez les adultes, selon une étude de cohorte menée à l’échelle nationale en Israël.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les résultats ne soutiennent pas la proposition selon laquelle la vaccination BCG doit être introduite comme une intervention préventive contre la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19).

Protocole de l’étude

  • Une étude de cohorte rétrospective menée à l’échelle nationale a comparé les taux d’infection et la proportion de positivité au SARS-CoV-2 dans 2 populations d’adultes ayant montré des symptômes du COVID-19 :
    • 3 064 adultes présumés vaccinés, nés entre 1979 et 1981, période durant laquelle le vaccin était « administré systématiquement » aux nouveau-nés, avant qu’Israël mette fin à son programme de vaccination BCG en 1983 ;
    • 2 869 adultes présumés non vaccinés, nés entre 1983 et 1985, après la fin du programme.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Les cohortes de naissance n’ont pas différé concernant les proportions de résultats positifs au test de dépistage du SARS-CoV-2 confirmés par laboratoire :
    • 11,7 % chez les adultes présumés vaccinés, contre 10,4 % chez les adultes présumés non vaccinés.
      • Différence : 1,3 % (P = 0,09).
  • Les cohortes n’ont pas non plus différé concernant le nombre de résultats positifs au test pour 100 000 habitants :
    • 121 résultats positifs au test parmi les adultes présumés vaccinés, contre 100 chez les adultes présumés non vaccinés (P = 0,15).

Limites

  • Étude observationnelle.
  • Nombre limité de cas sévères.
  • L’exposition réelle au vaccin BCG n’est pas connue.