La vaccination antigrippale réduit le risque de mortalité chez les patients atteints d’une insuffisance cardiaque


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

La vaccination antigrippale pourrait réduire le risque de mortalité toutes causes confondues et de mortalité cardiovasculaire chez les patients atteints d’une insuffisance cardiaque (IC). C’est ce que suggère une nouvelle étude publiée dans la revue Circulation

Des chercheurs ont analysé les données portant sur 134 048 patients atteints d’une IC nouvellement diagnostiquée sur une période de 12 ans au Danemark et ont évalué l’association entre vaccination antigrippale et survie. 

L’étude a révélé que le fait de recevoir une ou plusieurs doses du vaccin antigrippal était associé à une réduction du risque de mortalité de 18 % (RR : 0,82 ; IC à 95 % : 0,81–0,84 ; P 

« De récentes études ont indiqué que la couverture vaccinale contre la grippe des patients atteints d’une insuffisance cardiaque est inadéquate », a déclaré l’auteur principal de l’étude, Daniel Modin, de l’Université de Copenhague au Danemark. « J’espère que notre étude peut aider les médecins et les cardiologues qui s’occupent de patients atteints d’une insuffisance cardiaque à prendre conscience de l’importance que revêt la vaccination antigrippale pour leurs patients. La vaccination antigrippale peut être considérée comme un traitement standard dans le cadre de l’insuffisance cardiaque, au même titre que des médicaments. »