La TEP a une valeur pronostique dans le cadre du traitement de première intention du lymphome folliculaire

  • Strati P & al.
  • Haematologica
  • 10 oct. 2019

  • Par Craig Hicks
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La valeur de fixation normalisée maximale (Maximum Standardized Uptake Value, SUVmax), mesurée à partir de la tomographie par émission de positrons (TEP) réalisée avant le traitement, prédit la réponse à des traitements de première intention spécifiques dans le cadre du lymphome folliculaire (LF) de stade avancé.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’imagerie par TEP a amélioré la stadification et la classification histologique du cancer, mais sa valeur pronostique n’est pas évidente.

Protocole de l’étude

  • Les chercheurs ont analysé les dossiers médicaux de patients atteints d’un LF de stade avancé, sans preuve histologique de transformation (N = 346 ; 55 % d’hommes ; SUVmax médiane : 11 [intervalle : 1,5–42]).
  • Critère d’évaluation principal : les résultats du traitement de première intention avec une SUVmax supérieure à 18 (15 %), contre inférieure ou égale à 18.
  • Les schémas thérapeutiques comprenaient des schémas sans anthracycline et le schéma rituximab, cyclophosphamide, doxorubicine, vincristine et prednisone (R-CHOP).
  • Financement : Centre de cancérologie MD Anderson (MD Anderson Cancer Center).

Principaux résultats

  • Lorsque la SUVmax était supérieure à 18, le taux de réponse complète était plus faible avec les schémas sans anthracycline (45 % contre 92 % ; P 
  • Les données ont également montré une SSP plus courte avec les schémas sans anthracycline (77 mois contre non atteinte ; P = 0,02), mais pas avec le schéma R-CHOP (P = 0,73).
  • Les patients avec une SUVmax supérieure à 18 ont présenté une SG à 8 ans plus courte avec les schémas sans anthracycline (50 % contre 85 % ; P = 0,001) et le schéma R-CHOP (70 % contre 90 % ; P = 0,02).

Limites

  • L’étude était rétrospective et ne prenait pas en compte le volume tumoral métabolique total.