La télémédecine est aussi efficace qu’un examen traditionnel dans le diagnostic de la rétinopathie de la prématurité

  • Univadis
  • Medical News
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les résultats d’une nouvelle étude suggèrent que la télémédecine pourrait s’avérer aussi efficace qu’une ophtalmoscopie dans l’identification de la rétinopathie de la prématurité (RDP) cliniquement significative. Les résultats interviennent dans un contexte où l’accès insuffisant à des ophtalmologues formés disposant d’une expérience dans le diagnostic de la RDP par ophtalmoscopie empêche de nombreux nourrissons prématurés de recevoir un dépistage adéquat. 

L’étude a inclus 281 nourrissons prématurés dans sept unités néonatales de soins intensifs et départements universitaires d’ophtalmologie aux États-Unis et au Mexique, qui remplissaient les critères de sélection pour la RDP. Chaque œil a été évalué en personne par un clinicien expérimenté et à distance par trois évaluateurs indépendants en télémédecine qui ont utilisé une image obtenue par caméra grand-angle lors d’un examen de télémédecine.

Les auteurs ont découvert qu’il n’existait aucune différence concernant la précision globale entre l’ophtalmoscopie et la télémédecine pour la détection de la RDP cliniquement significative. Toutefois, l’ophtalmoscopie a en moyenne présenté une précision légèrement supérieure pour le diagnostic de la zone III et du stade 3 de la RDP.  Les deux méthodes ont démontré une variabilité inter-examinateur élevée.

Présentant les résultats dans la revue JAMA Ophthalmology, les auteurs ont indiqué : « Ces résultats soutiennent le recours à la télémédecine pour le diagnostic de la RDP cliniquement significative, avec la réserve qu’une précision variable a été constatée entre les examinateurs pour les deux modalités. »