La survie du cancer de la langue est associée à l’expression de PTEN

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

À retenir

  • La faible expression de phosphatase et de l’homologue de la tensine (PTEN) est associée à une réduction de la survie des patients atteints d’un carcinome épidermoïde de la langue (CEL).

Pourquoi est-ce important ?

  • PTEN est un marqueur pronostique dans plusieurs autres types de cancer.

Principaux résultats

  • 31,1 % des patients ont présenté une perte de l’expression de PTEN.
  • L’expression de PTEN était inférieure dans le tissu cancéreux, par rapport au tissu normal contigu (P < 0,001).
  • L’expression de PTEN a été associée à la différenciation (P = 0,029) et a été inversement associée au stade clinique (P < 0,001).
  • La perte d’expression de PTEN a été associée à une réduction de la SG (P = 0,009) dans le cadre d’une analyse multivariée.
  • L’expression de PTEN a été associée de manière négative à l’expression du microARN 24 (P < 0,01).

Conception de l’étude

  • 90 patients atteints d’un CEL ont fait l’objet d’une analyse des taux d’expression de PTEN et des associations aux facteurs cliniques et aux résultats.
  • Financement : Fondation nationale des sciences naturelles de Chine, Projet de sciences et de technologie de la municipalité de Tianjin.

Limites

  • Étude rétrospective.
  • Échantillon de patients de petite taille.