La surveillance active est sûre à long terme dans le cadre du cancer de la prostate de faible grade

  • Tosoian JJ & al.
  • Eur Urol
  • 6 janv. 2020

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’incidence cumulée de la mortalité liée au cancer de la prostate des patients atteints d’un cancer de grade 1 selon la classification de Gleason (GG1) qui font l’objet d’une surveillance active demeure très faible après 10 et 15 ans de suivi.
  • L’IRM multiparamétrique (IRMmp) avant l’inclusion était moins susceptible de subir une réévaluation du grade.

Pourquoi est-ce important ?

  • La surveillance active demeure une option sûre pour la majorité des patients atteints d’un cancer de la prostate GG1.

Protocole de l’étude

  • Une étude prospective a été menée auprès de 1 818 patients atteints d’un cancer de la prostate GG1 qui ont fait l’objet d’une surveillance active.
  • Financement : aucun.

Principaux résultats

  • La durée de suivi était d’au moins 10 ans chez 305 patients.
  • Le taux cumulé de mortalité globale à 15 ans était de 28 %.
  • L’incidence cumulée de la mortalité spécifique au cancer ou de métastases était de 0,1 % à 10 et 15 ans.
  • Les incidences cumulées à 5, 10 et 15 ans étaient comme suit :
    • 21 %, 30 % et 32 %, respectivement, pour la réévaluation du grade de la biopsie.
    • 36 %, 48 % et 52 %, respectivement, pour le recours à un traitement définitif.
  • Le risque de réévaluation du grade était plus élevé :
    • Avec un âge plus avancé : Rapport de risque (RR) de 1,02 par an (P = 0,04).
    • Chez les patients d’origine ethnique noire : RR de 1,47 (P = 0,03).
    • Avec la densité du PSA : RR de 1,32 par augmentation de 0,1 unité (P = 0,001).
    • En cas de nombre plus élevé de prélèvements positifs lors de la biopsie : RR de 1,26 (P 
  • La réalisation d’une IRMmp avant l’inclusion était associée à une probabilité inférieure de réévaluation du grade : RR de 0,66 (P = 0,03).

Limites

  • Les données concernant les comorbidités étaient manquantes.