La surcharge pondérale à l’âge de quatre ans est associée au risque d’hypertension à l’âge de six ans


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les enfants de quatre ans en surcharge pondérale ont un risque doublé d’hypertension à l’âge de six ans, selon une nouvelle recherche publiée dans la revue European Journal of Preventive Cardiology

L’étude longitudinale a inclus 1 796 enfants âgés de 4 ans à l’inclusion, qui ont été suivis pendant 2 ans. La pression artérielle (PA), l’indice de masse corporelle (IMC) et le tour de taille ont été mesurés à l’inclusion et après deux ans.

Les données ont montré que les enfants atteints d’une obésité générale ou d’une obésité abdominale à l’âge de quatre ans présentaient une augmentation moyenne de 4–5 mmHg de la PA systolique et de 2,5–3 mmHg de la PA diastolique. 

Par rapport aux enfants maintenant un poids santé entre les âges de quatre et six ans, ceux présentant une surcharge pondérale nouvelle ou persistante avaient respectivement un risque multiplié par 2,49 et 2,54 de PA élevée. Chez ceux atteints d’une obésité abdominale nouvelle ou persistante, les risques d’hypertension étaient respectivement multipliés par 2,81 et 3,42. Les enfants ayant connu une rémission et n’étant plus en surcharge pondérale ne présentaient pas de risque accru d’hypertension. 

« Certains pédiatres pensent que les préjudices de la surcharge pondérale et de l’obésité débutent durant l’adolescence, mais notre étude montre qu’ils se trompent », a déclaré l’auteur de l’étude, le Dr Iñaki Galán, de l’Institut de santé Carlos III en Espagne. « Nous devons détecter l’excès de poids dès que possible afin de pouvoir inverser son impact préjudiciable sur la pression artérielle. »