La Société américaine du radium publie des recommandations basées sur des données probantes relatives au cancer de l’anus

  • Russo S & al.
  • Int J Radiat Oncol Biol Phys
  • 6 juil. 2019

  • Oncology guidelines update
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La Société américaine du radium (American Radium Society) a publié des critères régissant l’utilisation appropriée des traitements à visée curative dans le cadre du cancer épidermoïde de l’anus non métastatique.
  • Ces recommandations basées sur des données probantes ont été élaborées par un panel d’experts pluridisciplinaire.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’incidence du cancer de l’anus a augmenté ces dernières années et représente désormais 17 % des tumeurs malignes des voies gastro-intestinales inférieures.

Points clés

  • L’association radiothérapie, 5-FU et mitomycine est le traitement à visée curative de référence pour le cancer de l’anus non métastatique. La capécitabine orale peut remplacer le 5-FU.
  • Une chimiothérapie d’induction N’EST PAS recommandée, car elle n’est généralement pas adaptée à cette population.
  • Les doses de radiothérapie administrées dans la tumeur primitive doivent être comprises entre 50 et 59,4 Gy.
  • La radiothérapie avec modulation d’intensité (RTMI) est recommandée, plutôt que la radiothérapie conformationnelle 3D.
  • La RTMI avec boost intégré simultané est recommandée dans le cadre du traitement à modalités combinées de patients atteints d’un cancer de l’anus localement avancé.
  • Les évaluations de la réponse au traitement doivent commencer 8 semaines après la fin du traitement. Aucune biopsie de maladies stables ou en rémission ne doit être réalisée pendant au moins 26 semaines après l’instauration de la radiochimiothérapie.
  • Une résection abdomino-périnéale (RAP) ne doit être réalisée qu’en traitement de rattrapage.